Navigation – Plan du site

Étreindre les êtres du rêve

L’oreiller comme partenaire au Japon
Agnès Giard
p. 72-91

Résumé

Il existe au Japon des jouets sexuels déguisés en matelas gonflables, en édredons et en appuis-tête, offrant aux utilisateurs la possibilité de dormir avec leur couchage. Ces objets font partie d’un vaste continuum regroupant les ersatz de corps humains – duplicatas d’organes et poupées – qui sont eux-mêmes souvent désignés à l’aide de mots comme « oreillers » ou « coussins ». Comment comprendre cette stratégie visant à confondre anatomie et literie ? Partant de l’hypothèse que la fonction « oreiller » attribuée aux sextoys a la valeur d’un propulseur de jouissance, cet article se donne pour but d’analyser la façon dont ces différents outils sont reliés, au sein d’un interstice aménagé comme un espace de liberté onirique.

Haut de page

Texte intégral

1Texte intégral disponible en septembre sur terrain.revues.org. À découvrir dès le 10 mai en librairie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Giard, « Étreindre les êtres du rêve »,Terrain, 67 | 2017, 72-91.

Référence électronique

Agnès Giard, « Étreindre les êtres du rêve », Terrain [En ligne], 67 | mai 2017, mis en ligne le 10 mai 2017, consulté le 20 août 2017. URL : http://terrain.revues.org/16157 ; DOI : 10.4000/terrain.16157

Haut de page

Auteur

Agnès Giard

Université Paris Nanterre, Laboratoire Sophiapol

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Université Paris Lumière
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Université Paris Ouest
  • Logo MAE - Maison Archéologie Ethnologie
  • Logo FMSH-Diffusion
  • Revues.org