Navigation – Plan du site

Revue de presse du numéro 59

Texte intégral

1   

Sciences humaines, novembre 2012

2« Il existe au Tibet une légende qui affirme que les premiers livres de bouddhisme sont tombés du ciel, et que le souverain de ce temps ancien, ne sachant pas lire, en fit des objets de culte et d'adoration. Plus tard, seulement, l'invention d'une écriture tibétaine et de l'art de traduire autorisé leur lecture... Cette parabole traduit en peu de mot le regard que porte ce numéro de Terrain sur le livre et l'écrit, lorsque leur message compte moins que leur présence comme objets. Ils peuvent alors devenir des personnages vivants, des icônes actives, des talismans, des biens précieux ou décoratifs, des objets de contemplation. D'Alexandrie à Montaigne, en passant pas l'Amazonie, le Maroc et les judaica de Brooklyn, les exemples sont surtout ceux de livres religieux. »

Bulletin des bibliothèques de France, décembre 2012

3« […] Tous les articles réunis dans ce volume traitent ainsi « du livre dans sa matérialité, des façons de le manier et d'en user, des significations qui lui sont attachées en tant qu'il est objet ». Bien que menées dans des contextes et registres très différents, ces études ont pour point commun de s'attacher aux interactions entre l'homme et le(s) livre(s) en tant que réalité matérielle. Le lecteur – accompagné par ces spécialistes de terrain – est ainsi invité à envisager les fonctions du livre devenu objet cultuel à portée politique (Amazonie), ou personnifié et investi d'un pouvoir spirituel sur les hommes (Tibet), soulignant l'agentivité de l'objet livre dans son environnement. On retrouve également, à différents niveaux, les enjeux (parfois contradictoires) de la transmission du savoir et du statut patrimonial, positionnant le livre dans une tension entre usages, conservation et muséalisation. Trésor et incarnation du sacré (Maroc, Tibet), ou plus simplement support écrit de textes rituels de tradition orale (Inde), le livre religieux est également abordé en tant que bien de consommation. L'étude de la commercialisation du Coran dans le Maroc urbain, ou des processus d'édition de la Torah à New York, souligne ainsi toute l'importance de sa matérialité sur sa réception et ses modes d'appropriation quotidienne [...] La cohérence de cet ensemble d'articles va cependant bien au-delà du simple partage d'observations sur le livre en tant que sujet concret d'étude. L'approche anthropologique se révèle curieuse de cet objet perçu dans son contexte, mais non exclusivement pragmatique, car à travers ces études de terrain et les parallèles qu'elle permet, elle touche également à la question de l'essence: au fond, qu'est-ce qu'un livre? En quoi est-il médiateur de relations sociales et interagit-il avec d'autres objets? Dans quelle mesure est-il affecté dans sa forme (et ses significations) par les évolutions technologiques? […] Au delà de son intérêt proprement anthropologique -et d'un véritable plaisir du lecteur à voyager autour du monde en compagnie de l'objet livre, ce numéro de Terrain est une invitation à la curiosité et à l'échange vers un décloisonnement disciplinaire. »

Sciences humaines, mai 2012

4« […] On trouvera, à l’appui de ces réflexions, de belles et surprenantes illustrations de ce que signifie « coopérer » en Nouvelle-Guinée, dans les réseaux scientifiques, chez les Naxalites de l’Inde actuelle, chez les primates supérieurs, enfin entre hommes et scarabées. »

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Revue de presse du numéro 59 », Terrain [En ligne], 59 | septembre 2012, mis en ligne le 01 novembre 2013, consulté le 24 juin 2017. URL : http://terrain.revues.org/15254

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Université Paris Lumière
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Université Paris Ouest
  • Logo MAE - Maison Archéologie Ethnologie
  • Logo FMSH-Diffusion
  • Revues.org